Glenmor an distro  
Nous contacter  

Glenmor  
Discographie  
Bibliographie  
Partitions  
Autres écrits  
Vidéos  

Kan bale an ARB  

Semaine Glenmor  
Autour de Glenmor  
Liens  

La coupe et la mémoire

Les lamentations

Qui marche en secret Qui marche au flambeau
qui croit pèlerine verra pluie de pierres
le chemin est au sable les diamants feux de la nuit
et l'espoir tout ailleurs et la peur du dedans
la nuit n'est que sang des montagnes aux beffrois
quand l'étoile est divine entendra le glas des lumières
et les chants du labour et le souffle de qui meurt
ont l'avril tout en pleurs tout en naissant

Hirvoud Kounnar

Sur les sombres semées Ils attendent l'aurore
où ruait la cavale et le gel d'un soleil humide
j'ai vu planer l'oiseau tout une armée d'ombre
qui nous parlait de mort et la marche au tambour
c'est le glas des enfants les nouvelles cités sont encloses
pour qui la dernière escale et les rues vides
fut de peur et de faim dans l'enclos de toute mort
et ne virent jamais le port la haine attend le jour

Ils dressaient dans le bleu Tout le rire des grands
mâts et vergues d'opale n'est que sang populaire
misaine artimon les pleurs de nos enfants
sans voilure et sans vent brodent la joie des leurs
immobiles et froids la terre est un champ clos
en dormants de cathédrale où la chiourme prolifère
où les maîtres du jeu et beaucoup n'y cueilleront
se pardonnent en priant jamais la moindre fleur

Droug-Kuz Argad

Et les terres éclatées Les bateliers jetteront l'étrave
sous le poids du silence sur la roche palière
ne diront jamais ils seront jugés
quand nous reviennent les blés qui ne tremblent pas encore
que l'ouragan est toujours ils ont trop joué
colère d'innocence les pousse-vertu les brûle-sorcières
et les chants du ruisseau et l'histoire émondée

Glenmor par Yves Quentel
Glenmor par Yves Quentel
in «La voix du clan Glenmor» - André-Georges HAMON



<< Retour à l'album « La coupe et la mémoire »