Glenmor an distro  
Nous contacter  

Glenmor  
Discographie  
Bibliographie  
Partitions  
Autres écrits  
Vidéos  

Kan bale an ARB  

Semaine Glenmor  
Autour de Glenmor  
Liens  

La fleur, le fruit

Au chevet des âges tendres

Ils ne reviennent plus sur les galops de l'orage
ils ont le souffle court, les larmes de saison
tout ici est civil, qui fut par trop sauvage
et gerbent en pleurant les premières moissons
octobre aux brûlis comme avril aux semailles
le temps est aux fleurs, aux roses de Tralee
ils ont roulé le grain sans nouer la paille
et vont, semelles d'or, sur les chemins de bruit

Toi qui veilles en sanglots
au chevet des âges tendres
n'oublie pas que berceau
est navire sous le vent
ils se donnent forcés
de jouer à tout prendre
de par leurs doigts noués
coulent sable et le temps

Ils n'entendent plus entre porte et margelle
les hurlants d'Islande courser la lyre d'Eolie
le timide impétrant à tout ordre rebelle
n'a plus souci de vent ni plus souci de pluie
ils ont moisson d'épis, boisseaux de graines vides
l'échine courbe et torse, plat d'aumône en sautoir
que leur sert de mirer l'or du ciel d'Argolide
leur soleil est de deuil, leurs rires tout de noir

Ils tiendront en sanglots
le chevet des âges tendres
et sauront que berceau
est navire sous le vent
ils se verront forcés
de jouer à tout rendre
ils auront la main nue
pour grandir leurs enfants

Glenmor par André Coupé<br>
in «La voix du clan Glenmor»
Glenmor par André Coupé
in «La voix du clan Glenmor»



<< Retour à l'album « La fleur, le fruit »